La pronation

La pronation ou pied valgus

Un pied en pronation est un pied qui bascule vers l'intérieur de telle sorte que la voute plantaire regarde vers l'extérieur.
La maléolle interne devient alors plus volumineuse que la maléolle externe.
On utilise aussi le terme de pied valgus

La pronation est la déviation du pied la plus fréquente.
Elle est souvent confondue avec les pieds plats qui eux sont très rares.
Cette confusion vient du fait que le pied en basculant vers l'intérieur, masque la voute plantaire qui semble disparaître

L'inverse de la pronation est la supination

On utilise alors le terme de pied varus

L'inverse des pieds plats sont les pieds creux, ils sont beaucoup plus fréquents.

La correction de la pronation

 La pronation peut être considérée comme une malposition des pieds alors que les pieds plats sont une malformation.

Malposition et malformation peuvent se combiner

Il peut donc exister des pieds creux en pronation ( pieds creux valgus ) ou des pieds plats en pronation ( pieds plats valgus )

Sauf présence d'arthrose, il est toujours possible de corriger la pronation de ses pieds, il suffit de les basculer en les faisant appuyer sur le bord externe, mais il n'est pas possible de conserver cette position bien longtemps, l'effort musculaire étant trop important.
Il ne faut surtout pas le faire en marchant à cause du risque d'entorse.

Il n'est par contre pas possible de se corriger d'un pied plat ou d'un pied creux.

Pronation et rotation interne des membres inférieurs

Il existe une relation mécanique directe entre le pied et le membre inférieur : quand le pied se place en pronation, il entraîne la jambe en rotation interne.
A l'inverse : il suffit de corriger la pronation de ses pieds pour voir les rotules et donc l'ensemble du membre inférieur s'orienter vers l'extérieur.
Ce mouvement de rotation  vient en fait des hanches qui elles seules sont capables de ce type de mouvement , elles entraînent les genoux dans leur mouvement.
Cette rotation interne des hanches entraîne alors une bascule en avant du bassin qui lui à son tour modifie la position de la colonne vertébrale.
Les orthèses plantaires ont pour but de maintenir, sans effort de la part du patient cette position corrigée.
Elles auront une action non seulement sur la position des pieds mais aussi sur les genoux , les hanches et les vertébres lombaires.
Elles seront donc efficaces sur les podalgies, gonalgies, coxalgies et lombalgies d'origine mécanique.

Exemple de processus conduisant à la survenue d'une gonalgie : Une pronation excessive du pied va entraîner une rotation interne du membre inférieur, étirant le tenseur du fascia lata qui va frotter sur le condyle fémoral, provoquant une irritation à l'origine du syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou "syndrome de l'essui-glace"

 

 

Date de dernière mise à jour : 22/03/2014